L’année 2014 se meurt lentement. Décembre est le mois que j’aime sans doute le moins : le froid et l’humidité qui transpercent, le ciel gris qui dévore la lumière, la nuit qui grignote toujours plus le jour… et les devantures surchargées des magasins où se massent frénétiquement des gens avides d’acheter plus, toujours plus…

Mais décembre est aussi synonyme de coupure sportive. Période propice à l’introspection, au souvenir et à l’analyse. Lorsque je jette un oeil dans le rétroviseur, je vois…

… une saison émaillée de sourires
Des sourires à l’entraînement, parce que courir reste avant tout un pur bonheur. Parce que courir dans des paysages aussi somptueux que les Alpes françaises, la Laponie finlandaise, le Rif et le Haut Atlas marocains ou le massif du Cervin est une source inépuisable de plaisir.
Des sourires en compétition, parce que décrocher une place d’honneur est toujours synonyme de joie et d’accomplissement. Parce qu’une course est toujours le lieu de belles rencontres, d’échanges et de partage.

… une saison sans blessure (miracle !)
La malédiction est enfin brisée. Après une opération d’un syndrome des loges en 2009, deux ans de pépins physiques, une reconversion dans le trail et trois printemps placés sous le signe des blessures (tendinites et fracture de fatigue), j’ai vécu ma première année sans bobo. Enfin, presque… L’épopée boueuse en Chartreuse sur le fameux Trail du Grand Duc, en juin dernier, a provoqué une véritable épidémie de douleurs aux genoux dans les rangs des participants. Fidèle à ma fragilité, je n’y ai pas échappé. Hop, une course objectif aux oubliettes ! La Sky Race des Ecrins me passe sous le nez et mon genou grince pendant tout le mois de juillet…

… une saison sportivement réussie
Heureuse. Oui, je suis heureuse de cette saison qui s’affirme comme ma plus belle année depuis mes débuts en trail : 10 courses, 4 victoires, 3 places de deuxième, 2 fois quatrième et 1 fois cinquième. Sans compter ma première expérience en triathlon avec une troisième place inespérée sur « le plus beau triathlon du monde ».

… des progrès et des points faibles
Grâce au travail réalisé à l’entraînement sous l’égide de mon coach, Jack Peyrard, et à l’apport précieux de certains amis et proches, j’ai incontestablement gagné en confiance, en gestion de course, en endurance et en relance. J’ai également compris, après plus de 17 ans de pratique (il était temps !), à quel point il était crucial de respecter des périodes de récupération.
En revanche, mes points faibles promettent d’intenses séances l’an prochain pour améliorer ma capacité à grimper ! Et il faudra aussi parvenir à intégrer régulièrement des étirements et de la PPG…

… des images qui resteront gravées en moi

Trail_3_0104_01
Trail en Laponie finlandaise (1ère)
_MG_0147_web
30K du Matterhorn Ultraks (4e)
_MG_1716
Ultra Trail Atlas Toubkal : La Virée d’Ikkiss (1ère)
IOT-2014
Triathlon Sprint de l’Indian Ocean Triathlon (3e)
0885
36 km de L’Ardéchois (2e)

Ma saison 2014

Le Réveil du Printemps (Laponie finlandaise) : victoire
Trail de Noyarey : 2e
L’Ardéchois (36 km) : 2e
Kilomètre Vertical de Villard-Reymond : 4e
Grand Duc de Chartreuse en duo avec Benoît Laval : victoire
Matterhorn Ultraks (30K) : 4e
Ultra Trail Atlas Toubkal (26 km) : victoire
Grenoble Ekiden Caisse d’Epargne (équipe 100 % féminine de l’AL Echirolles) : victoire
Marathon des Causses : 5e
Indian Ocean Triathlon (sprint) : 3e
Ultra Trail Collserolla (23 km) : 2e

Publicités