Huiles essentielles : les alliées du coureur à pied

Cela ne vous a pas échappé : les remèdes naturels ont la cote. Entre « les antibiotiques, c’est pas automatique » et les polémiques liées à la nouvelle formulation du Levothyrox®, la tendance est clairement à l’adoption de nouvelles thérapeutiques et habitudes quotidiennes. Alimentation bio, phytothérapie, infusions ayurvédiques mais aussi huiles essentielles ont colonisé nos placards. Et c’est tant mieux ! Pour élire l’huile qui sublimera vos talents d’athlète, nous vous proposons une petite sélection – testée et approuvée !

 

 


NOTRE CHOUCHOU

HE de gaulthérie couchée

  • Puissant anti-inflammatoire et antalgique, la gaulthérie est un véritable miracle pour tous les problèmes de tendinites et de douleurs liées à une inflammation. Elle soigne également avec efficacité les crampes et les problèmes articulaires. Elle active la microcirculation et procure une sensation de chaleur après application.
  • Utilisation : en massage sur les zones douloureuses 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes (1 goutte de gaulthérie diluée dans 4 gouttes d’huile végétale de calophylle ou de jojoba).
  • Attention ! La gaulthérie est contre-indiquée aux personnes allergiques à l’aspirine ou sous traitement anti-coagulant.

UNE GRANDE CLASSIQUE

HE de camphre

  • Son odeur puissante et entêtante flotte souvent dans les pelotons. Le camphre est une huile très classique dans le milieu du sport et entre dans la composition de nombreuses crèmes. Pourquoi ? Tout simplement parce que le camphre lutte contre les douleurs musculaires et articulaires grâce à des vertus anti-inflammatoires et analgésiques. Tonique circulatoire, il permet également de réduire la production d’acide lactique.
  • Utilisation : en massage sur les zones concernées, notamment avant l’effort (1 goutte de camphre diluée dans 4 gouttes d’huile végétale d’amande douce ou de noyau d’abricot).

LE MIRACLE ANTI-BLEUS

HE d’hélichryse italienne (ou immortelle)

  • Oubliez tous les autres remèdes pour soigner les hématomes et adoptez définitivement l’hélichryse : anticoagulante, régénératrice des tissus, soutien à la circulation sanguine, elle permet de résorber les bleus et les conséquences de traumatismes en un temps record. Elle prévient également l’apparition des micro-déchirures musculaires.
  • Ses vertus pour le mental : l’hélichryse est l’huile de la bonne humeur qui aide à combattre le stress et les peurs.
  • Utilisation : en massage sur les zones concernées 2 fois par jour jusqu’à amélioration (1 goutte d’hélichryse diluée dans 4 gouttes d’huile végétale de calophylle ou de jojoba).

LE DÉCONTRACTURANT PAR EXCELLENCE

HE de basilic tropical

  • Grâce à ses propriétés décontracturantes, le basilic tropical est un antispasmodique diablement efficace, donc le leader pour le traitement des crampes musculaires et intestinales, ainsi que pour les douleurs menstruelles. Il possède également des substances antalgiques et anti-inflammatoires.
  • Ses vertus pour le mental : le basilic tropical est particulièrement indiqué contre le stress, la nervosité, les peurs, le manque de dynamisme et l’indécision.
  • Utilisation : en massage sur les zones concernées (1 goutte de basilic + 5 gouttes d’huile végétale d’amande douce ou de noyau d’abricot). En olfaction, à humer directement au-dessus de la fiole.

L’HUILE DU VAINQUEUR

HE de laurier noble

  • Ce n’est pas pour rien que César arborait une couronne de laurier : ce dernier affiche une belle palette de propriétés, à commencer par des qualités antiseptiques, antivirales, antifongiques, mais aussi antalgiques et anti-inflammatoires. Le laurier soigne notamment les douleurs articulaires et les hématomes.
  • Ses vertus pour le mental : le laurier noble est l’huile du vainqueur puisqu’il soutient la confiance en soi, donne force et courage, aide à dépasser ses limites et place en situation de réussite.
  • Utilisation : en massage sur les zones concernées (1 goutte de laurier + 4 gouttes d’huile végétale d’amande douce ou de noyau d’abricot). En olfaction, à humer directement au-dessus de la fiole. Pour vaincre les peurs : en olfaction ou bien en application sur le plexus solaire et le long de la colonne vertébrale.

LE COUP DE BOOST NATUREL

HE d’épinette noire

  • Stimulante, l’épinette noire agit sur les glandes surrénales qui fabriquent le cortisol. Elle constitue donc un tonique général précieux pour lutter contre la fatigue, les coups de pompe et le manque de confiance en soi. Accessoirement, elle est aussi anti-inflammatoire et antalgique !
  • Utilisation : en application sur le plexus solaire et le long de la colonne vertébrale (1 goutte d’épinette noire + 4 gouttes d’huile végétale d’amande douce).
  • Notre coup de cœur : le cocktail énergisant « épinette noire + pin sylvestre » (60 gouttes d’épinette noire + 60 gouttes de pin sylvestre + 80 gouttes d’huile végétale d’amande douce). Massez la zone des reins et le plexus solaire avec 6 à 8 gouttes, 2 à 3 fois par jours, pendant les 3 ou 4 jours qui précèdent la compétition.

L’EFFET COUP DE FRAIS

HE de menthe poivrée

  • Outre ses propriétés digestives, la menthe poivrée procure une agréable sensation de froid sur les zones douloureuses (coups, douleurs musculaires, névralgies…).
  • Ses vertus pour le mental : tonifiante et neurotonique, la menthe poivrée améliore la vigilance et la concentration.
  • Utilisation : en massage sur les zones concernées (1 goutte de menthe + 4 gouttes d’huile végétale de calophylle ou de jojoba). En interne pour la fatigue physique et/ou mentale : 1 goutte pure sous la langue 3 fois par jour jusqu’au retour d’un état de forme satisfaisant.

LES COCKTAILS SPORTIFS ANTI-BOBOS

  • Pour soigner les entorses : 30 gouttes de menthe poivrée + 60 gouttes d’hélichryse italienne + 60 gouttes d’eucalyptus citronné + 60 gouttes de lavandin super + 40 ml d’huile végétale de calophylle ou de jojoba.
  • Pour lutter contre les crampes : 10 gouttes de romarin à camphre + 10 gouttes de gaulthérie + 10 gouttes de basilic tropical + 5 gouttes d’hélichryse italienne + 10 ml huile végétale de calophylle ou de jojoba.
  • Après l’effort, pour déconctracter les muscles : 60 gouttes de gaulthérie + 60 gouttes de genévrier + 30 gouttes de menthe poivrée + 60 gouttes de lavandin super + 40 ml d’huile végétale de calophylle ou d’amande douce.


LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE
  • Lavez-vous toujours soigneusement les mains après l’application d’une huile essentielle.
  • Faites d’abord un test au creux du poignet ou du coude 48 heures avant d’utiliser une huile afin d’être sûre que vous n’êtes pas allergique.
  • Demandez conseil à un herboriste ou un thérapeute afin d’être certaine d’utiliser la bonne huile essentielle et d’éviter toute interaction avec un autre traitement.
  • Les HE sont généralement déconseillées pendant la grossesse (au moins les premiers mois) et chez les enfants en bas âge. Renseignez-vous avant de les utiliser !
  • Les HE sont sensibles aux rayonnements UV et à l’évaporation. Conservez-les dans des flacons en verre coloré ou en aluminium que vous veillerez à bien fermer.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s