« C’est incroyable, je n’ai jamais vu ça… » Cric, cric, cric, cric… La pince coupante cisaillait les ongles noircis et épaissis. Le podologue accomplissait sa tâche avec application, non sans exprimer son étonnement à intervalles réguliers. Loin d’être synonyme de souffrance, mon silence était plutôt le signe d’une certaine honte. Pour une fille, arborer des pieds dans un état pareil n’avait rien de glorieux !

Il faut dire que mes pieds étaient dans un sale état à cette époque-là. Sur 10 orteils, seuls deux possédaient un ongle normal, tous les autres ayant subi des chocs dans les chaussures de running. Bref, une hécatombe podologique. Et je ne parle pas des vestiges d’ampoules ici et là… Et pourtant je ne suis pas ultratraileuse !

Je me suis donc demandé comment les adeptes des courses de grand fond géraient la fragilité de leurs pieds. Et j’ai trouvé des réponses, notamment en consultant un spécialiste de 24 heures et de 100 km, Piero Lattarico. Le remède pour pied sensible tient en un mot : tannage !

Vive le citron !

Pour renforcer la peau du pied, il existe sur le marché des crèmes plus ou moins naturelles (souvent moins que plus…) et il paraît que certains coureurs utiliseraient même des produits vétérinaires employés pour les coussinets des chiens !!! Vous pouvez bien sûr recourir à ces produits tout prêts, mais Piero Lattarico conseille (et moi aussi !) d’utiliser un remède beaucoup plus sain et simple : le citron !

_MG_8996

Plan d’action

Environ un mois avant la compétition, frottez tous les jours vos pieds avec des rondelles de citron. L’acide citrique contenu dans le fruit entraînera un durcissement de la peau, ce qui réduira les risques d’échauffements et donc d’ampoules dans vos chaussures.

Si l’acide citrique a des vertus en termes de renforcement de la peau, il engendre aussi un certain dessèchement cutané. Associez à votre opération de tannage une étape d’hydratation. Par exemple, frottez vos pieds avec du citron le soir et enduisez vos petons avec une crème hydratante le matin.

Pour affronter vos ultras, consacrez donc quelques minutes à vos pieds chaque jour : ce petit sacrifice vous évitera bien des déboires le jour de votre course ! Quant au problème des ongles, c’est une autre affaire qui ne se règle malheureusement pas avec une simple rondelle de fruit…

_MG_8991

Publicités