Elle est indéniablement l’étoile montante du trail court hexagonal. En s’immisçant dans la hiérarchie nationale de la discipline, elle introduit une dose de suspense bienvenu dans le TTN, archi-dominé jusqu’à la saison dernière par Céline Lafaye (team Scott Odlo Les Saisies). De qui s’agit-il ? Bien évidemment de Séverine Bovero, pensionnaire du team Terre de Running ! Interview. 

bovero

Depuis le début de la saison, Céline Lafaye et toi jouez au chat et à la souris : vous vous poursuivez mutuellement d’une manche à l’autre du TTN, ce qui crée une émulation très positive. Comment ressens-tu cette lutte avec celle qui a longtemps été intouchable sur trail court ?

 « Effectivement, le TTN court se joue essentiellement entre Céline et moi cette année et nous prenons plaisir à nous retrouver sur chaque étape. Céline a commencé la saison un peu difficilement, alors que je sortais de la saison de cross et que la forme était là dès les mois de février-mars. Depuis les deux étapes du TTN à Ambazac puis à Gérardmer, Céline a largement retrouvé la forme. Quant à moi, les sensations sont un peu moins bonnes… Il faut reconstruire la confiance à chaque compétition en sachant que, cette année, de nombreuses jeunes arrivent sur le circuit et le niveau monte ! »

 Quelles sont tes ambitions pour cette saison 2014 ?

« La deuxième place au TTN sera à confirmer après les championnats de France, mais compte tenu des précédentes étapes, cela devrait bien se passer de ce côté-là. Pour les France, la concurrence s’annonce rude. Sur un trail court tel que celui de Buis-les-Baronnies, les spécialistes de course en montagne et de kilomètre vertical ainsi que les triathlètes auront des cartes à jouer. Cela fera une belle course et un podium serait une grande satisfaction pour moi. »

Comment t’entraînes-tu ?

« Depuis cette année, Pascal Balducci encadre un peu mes entraînements. J’ai du mal à suivre un programme et, surtout, je rentabilise mes séances car je ne fais pas énormément de volume. Mon passé de triathlète m’incite à varier les activités et à inclure dans mon planning du VTT, du vélo de route, de la natation et de la course d’orientation. Je fais en général 4 séances à pied, voire 5 pendant les grosses semaines. »

Alors que le monde du trail tend à valoriser les longues distances, tu as choisi le trail court. Pourquoi ? Ce type d’effort te convient-il particulièrement bien ? Envisages-tu de tenter des distances plus longues à terme ?

« Le monde du trail valorise effectivement le long depuis quelques années, mais il n’est pas dit que cela ne change pas car les performances viennent aussi maintenant de la vitesse de course sur des distances plus courtes et cela fait de belles épreuves à suivre. Mon volume d’entraînement ne me permet pas de m’aligner pour l’instant sur des distances plus longues. Je vais tenter peut-être quelques formats marathons, mais pas plus long. C’est vrai que lorsque je vois la jeunesse arriver sur le court, et surtout le niveau d’exigence pour tenir les premières places, j’aimerais parfois partir sur des épreuves plus longues afin de pouvoir gérer mon effort plutôt qu’être au taquet du début à la fin ! Mais le long a aussi ses contraintes… Cette année, j’ai réussi à progresser en vitesse. Je souhaite aller jusqu’au bout de mes objectifs sur du court cette saison. »

Séverine Bovero

Club : AS St Julien 74
Entraîneur : Pascal Balducci
Age : 37 ans
Profession : professeur d’EPS
Lieu de résidence : Saint Etienne
Débuts dans le trail : il y a trois ans.
Antécédents sportifs : gymnaste à la base, puis triathlète de 17 à 21 ans, puis raids multisports, courses d’orientation et ski de fond.
Palmarès : 3e aux championnats de France de trail court 2013, 2e du TTN Court 2012 et 2013, vainqueur du Trail des Lacs 2013, vainqueur de la Via Romana 2012, vainqueur du Trail Givré 2014 et du Trail des Cabornis 2014.

Publicités