Ils ont fleuri partout, envahissant le marché du sport avec leurs promesses de remise en forme, de bien-être et de performance. Mais qui sont-ils vraiment ? Peut-on se fier à n’importe qui ? Voici 5 raisons pour s’offrir un coach perso… mais pas à n’importe quel prix.

Bénéficier d’un suivi personnalisé

Les programmes génériques pullulent dans les magazines et sur internet, qu’il s’agisse de running, de fitness, de diététique ou de préparation mentale. S’ils ont le mérite de poser un cadre cohérent et progressif, ils ne sont toutefois pas adaptés aux spécificités individuelles. A contrario, un coach personnel doit offrir à son client un suivi qui tient compte de tout ce qui fait de lui une personnalité unique : âge, contraintes professionnelles et familiales, passé sportif, problèmes de santé, objectifs… Grâce à l’individualisation du programme, on progresse plus vite en se blessant moins et en ayant la satisfaction d’avoir un planning adapté à son rythme de vie.

Atteindre ses objectifs

Avant de proposer un quelconque programme, un coach doit définir précisément avec son athlète quels sont ses objectifs (perdre 3 kg, reprendre le sport après une blessure ou une grossesse, battre son record sur 10 km, préparer son premier triathlon…). Il doit lui donner son avis d’expert en lui indiquant si son objectif est réaliste, déraisonnable ou complètement utopique et, si besoin, le redéfinir avec lui. Ensuite, le coach élabore un programme adapté qui permettra à l’athlète de réussir. Certains coaches vont même jusqu’à promettre le remboursement du suivi si l’objectif n’est pas atteint ! 

Eviter de commettre des erreurs

Enchaîner les séances difficiles, mal réaliser des pompes, introduire des restrictions alimentaires délétères, enchaîner les ultras… En croyant bien faire, on commet bien souvent des erreurs. L’expertise d’un coach diplômé permet de déceler les comportements inadaptés et, ainsi, d’éloigner le spectre de la blessure, des problèmes de santé ou même du burn out sportif. Un coach personnel permet donc d’adopter les bonnes habitudes – ou plutôt celles qui sont bonnes pour chaque sportif – et d’inscrire la progression et les résultats obtenus dans la durée.

Entretenir la motivation

Etre personnellement encouragé, accompagné, guidé et poussé à se dépasser, ça entretient la motivation de manière infaillible ! Avoir un coach perso, c’est s’engager auprès d’un professionnel à respecter ce qu’il conseille et à atteindre les objectifs que l’on se fixe. Lorsqu’on est encadré par un coach au sein d’un groupe (en club, en salle de sport…), il est beaucoup plus difficile de se sentir investi d’une mission et de ne pas subir des baisses de motivation. En ayant un coach personnel, on peut lui confier ses doutes, sa fatigue, son ras-le-bol… et il saura trouver les mots et les arguments pour rebooster son athlète !

Comprendre ce que l’on fait

Pourquoi est-ce utile de courir lentement à l’entraînement ? Pourquoi les féculents sont-ils des alliés ? Pourquoi faut-il introduire de la préparation physique dans un planning ? Et pourquoi a-t-on des courbatures ?… Parce qu’il est un professionnel, le coach connaît les réponses à toutes (ou presque) les interrogations d’un sportif. Or comprendre pourquoi on fait les choses permet de s’investir davantage parce que, tout-à-coup, faire une séance difficile de running ou changer ses habitudes alimentaires prend du sens.


Comment choisir un coach personnel ?

Tout d’abord, je m’assure que le coach a les diplômes requis ou une expérience suffisante pour savoir de quoi il parle. Il existe de nombreuses certifications, mais les plus courantes dans le domaine sportif sont le BPJEPS[1], la licence professionnelle des activités sportives et des métiers de la forme, la licence et le master STAPS[2] ou encore le DEJEPS[3]. Côté nutrition, un expert doit être titulaire d’un BTS[4] Diététique ou d’un DU[5] Nutrition.

Ensuite, je ne choisis pas à l’aveuglette. J’échange d’abord avec le coach, j’évalue si le contact passe avec lui, j’exprime mes attentes et je vois s’il est à même d’y répondre (ou pas !). Idéalement, je contacte un coach qui m’a été conseillé par une personne avisée, sachant toutefois que ce qui convient à l’un peut ne pas convenir à quelqu’un d’autre.

Je me méfie des coaches qui font des tas de promesses, qui ne dressent pas un bilan préalable individuel ou encore qui ne tiennent pas compte des spécificités individuelles.

Je compare les tarifs qui sont assez variables. En running, les prix mensuels oscillent en général entre 50 et 100 € selon l’étroitesse du suivi. En fitness, les cours individuels tournent autour de 50 € de l’heure. Enfin, côté nutrition, de nombreux professionnels proposent des forfaits avec tarifs dégressifs, les séances de simple suivi étant souvent facturées 25 €.


[1] Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

[2] Sciences et techniques des activités physiques et sportives.

[3] Diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

[4] Brevet de technicien supérieur.

[5] Diplôme universitaire.

Publicités