Jour blanc. Le ciel semble se refléter dans le lac gelé. Seule la colline, couverte de sapins, délimite les cieux chargés d’un voile nuageux de la surface enneigée du lac. L’air froid est mordant sur la ligne de départ de la troisième (et ultime) étape du Réveil du Printemps. Tandis que Cyrille Sismondini, le directeur de course, donne ses dernières instructions, l’équipe du camp Norwide soutient du regard et du sourire les 35 coureurs impatients.

Trail_3_0015_01

10h30. Le départ est donné. Comme la veille, nous sommes trois à nous porter en tête. Philippe Linger, de sa foulée aérienne, mène la danse. Antoine Long et moi le suivons sur la sente qui grimpe rudement sur quelques mètres dans le sous-bois avant de nous offrir 6 kilomètres de pure jouissance : single track tortueux, slalom entre les arbres, neige gelée puis profonde, montées et descentes incessantes… Le terrain est ludique… et casse-pattes ! Mes cuisses fument un peu mais ne gâchent pas mon plaisir de courir sur cette crête boisée qui surplombe le lac.

Au ravitaillement, où un accueil chaleureux nous est réservé, nous nous arrêtons quelques secondes, le temps du pointage, avant de filer sur la deuxième moitié du parcours : 8,5 kilomètres le long des rives du lac. 8,5 kilomètres de terrain dur et plat. 8,5 kilomètres pendant lesquels Philippe Linger lâche les chevaux et s’éloigne tandis que je chemine avec Antoine Long. Comme dans un rêve, trois tétras lyres nous survolent silencieusement.

Trail_3_0104_01

Ce retour au camp Norwide est diablement long ! Le cerveau se déconnecte, le pilote automatique se met en marche à 13 km/h. Au loin, la silhouette du vainqueur des trois étapes est désormais minuscule. Au terme de 16 kilomètres, 330 mètres de dénivelée positive et 1h23 d’effort, Antoine et moi franchissons la ligne, les jambes un peu lourdes mais la tête remplie de paysages sauvages.

Boitant à cause de méchantes ampoules aux pieds, je quitte l’aire d’arrivée repue de visions d’un autre monde, d’effort physique et de partage. La Laponie finlandaise est décidément une belle terre de trail !

Publicités