Début février, Spe15 lançait un pavé dans la mare en révélant un contrôle positif aux corticoïdes réalisé sur le Festival des Templiers 2016. L’information dévoilait l’identité de l’athlète concerné : Nicolas Bouvier-Gaz. Hier, l’athlète du team New Balance ouvrait un courrier libérateur : la FFA lui annonçait qu’il était relaxé. Interview du Pyrénéen.

 

Le team New Balance lors de son rassemblement mi-février. Une équipe soudée qui n’a jamais douté de l’intégrité de Nicolas Bouvier-Gaz.

Suite à la publication de ce test positif, toutes sortes d’informations ont circulé sur internet, notamment sur les réseaux sociaux. La mention d’un échantillon B a même été évoquée. Qu’en est-il exactement ?

Il n’était pas nécessaire que je demande l’analyse d’un échantillon B car je n’avais aucun doute sur le premier échantillon. Je savais où j’en étais. Je me suis donc contenté de renvoyer tous les justificatifs à la FFA.

Comment as-tu vécu cette période ? Les propos tenus sur les réseaux sociaux t’ont-ils touché ?

Habituellement, je ne suis pas très actif sur les réseaux sociaux. Mais là, j’ai décidé de l’être encore moins pour me protéger. Ma compagne et mes proches me parlaient un peu de ce qui se disait, mais en fait j’ai eu peu de retours sur ce qui circulait. Ce ne sont donc pas les réseaux sociaux qui m’ont miné, mais plutôt l’attente liée à la procédure. Il m’était très difficile de me projeter dans un futur proche et dans la saison. Tant que la décision fédérale n’était pas tombée, je ne pouvais pas planifier mes courses, réserver mes hébergements… La situation perturbait également mon entraînement car je ne pouvais pas m’empêcher de réfléchir. Or, pour être concentré sur son effort, il faut être mentalement serein. Hier, lorsque j’ai ouvert le courrier de la FFA et que j’ai appris ma relaxe, je n’ai pas complètement réalisé. Ce n’est qu’aujourd’hui que j’en prends conscience. J’ai l’impression d’être libéré d’un grand poids.

Comment tes sponsors et tes coéquipiers ont-ils réagi lorsque l’information liée à ce test a été publiée ?

Mon sponsor principal, New Balance, m’a soutenu dès le début. Le team manager, Jack Peyrard, a immédiatement répondu à Spe15. Jack me fait confiance, comme mes autres partenaires qui savent qui je suis et ne doutent pas de mon intégrité. Les coureurs du team m’ont eux aussi totalement soutenu. Je n’ai jamais été mis à l’écart. Beaucoup d’autres athlètes de niveau international, ainsi que des managers de team, m’ont envoyé des messages de soutien. Cela m’a beaucoup aidé à ne pas tenir compte de la méchanceté gratuite.

Quels sont tes projets pour la saison 2017 ?

Mon premier objectif sera Zegama, fin mai, au pays basque. Puis je participerai en juillet à la coupe du monde de skyrunning près de chez moi, dans les Pyrénées. Fin août, je prendrai le départ de la CCC. En revanche, la fin de ma saison n’est pas encore planifiée.

Publicités