Maurice.

Non, ce n’est pas le prénom d’un futur champion.

Ni celui d’un animal de compagnie (quoique… j’ai connu un poisson rouge qui s’appelait ainsi… paix à son âme !).

Maurice, c’est le nom d’un île. Celle qui flotte entre La Réunion et Madagascar. Celle qui joue avec les contrastes : le vert tendre des cannes à sucre et le turquoise des lagons, le bleu limpide du ciel d’été et le déchaînement des cyclones, le luxe et l’opulence des hôtels touristiques et la misère des petites villages traditionnels.

Maurice, c’est aussi une terre de sport. Au-delà des activités nautiques (kitesurf, plongée, plaisance…) et des loisirs réservés aux touristes (golf, nage avec les dauphins, beach volley, tennis…), l’île Maurice est aussi une terre de trail. Depuis 10 ans, le Royal Raid rassemble quelques centaines de concurrents, notamment venus de La Réunion toute proche. L’événement n’est pas qu’une épreuve sportive, il est aussi une fête. Toutes les courses (80 km, 35 km, 15 km) sillonnent de vastes étendues de pleine nature et s’achèvent au bord de l’océan Indien, à l’hôtel Tamassa, où les festivités réunissent participants, organisateurs et accompagnateurs.

_I8P2976

Il me tarde de vivre ce trail du bout du monde. Fraîchement arrivée à l’hôtel Tamassa, où les sourires des Mauriciens sont aussi lumineux que le soleil resplendissant, je sens l’impatience grandir. Je mesure aussi ma chance : partir en voyage et courir sur les sentiers du monde entier grâce à mon métier est un privilège incroyable. Tous ceux qui ont déjà eu l’occasion de courir à l’étranger ont éprouvé ce plaisir décuplé d’évoluer sur des chemins inconnus, dans un environnement où tout est source d’émerveillement, de surprise, de découverte. Courir à l’étranger, ce n’est pas seulement grimper dans un avion pour épingler un dossard loin de chez soi. C’est aussi (et surtout) aller à la rencontre d’autres cultures, d’autres contrées, d’autres manières de concevoir la course à pied. Ce n’est pas seulement l’horizon qui s’élargit et la carte mémoire de l’appareil photo qui se remplit. C’est aussi (et surtout !) l’ouverture d’esprit qui se construit et des rencontres qui enrichissent.

Le vent secoue les ramures des palmiers. Les oiseaux chantent à tue-tête. Mes baskets attendent patiemment leur sortie quotidienne. Sentiers de Maurice, me voilà !

Informations sur le site de la course : http://www.royalraid.com

Pour participer au Royal Raid, VO2max Voyages propose un package complet (vol + séjour + dossard) : http://www.vo2maxvoyages.com/voyages/trail-royal-raid-2015.html

Publicités